A propos

Je suis née un 5 mars 1973, par hasard dans les Hautes Alpes. J’ai grandi dans une famille rapidement divorcée, entre un père bipolaire et une mère dans la lignée des femmes des années 80, nouvellement autonome et affranchie. Le tout dans une lignée familiale hautement câblée sur la réussite scolaire, pour atteindre la réussite sociale, l’ensemble ne pouvant s’atteindre que dans des cadres intellectuels et pragmatiques soigneusement et ancestralement enracinés.

En 1992 j’intègre donc Science Po Bordeaux, que je quitte très vite pour poursuivre une Maitrise d’histoire contemporaine. Histoire de l’Art et Paléographie laissent une empreinte dans mon esprit et dans mon corps. A l’issue de ce cursus je décide de professionnaliser mon parcours, par un Master 2 en marketing (IAE). Je deviens alors médiatrice culturelle au sein de La Maison de l’Innovation.

L’univers et sa magie vont alors entrer en scène. De la voix que j’entends la nuit m’annonçant la mort de mon grand-père, à celle que j’entends en plein jour, enceinte de 8 mois, pour me prévenir que ce premier enfant que je porte alors, est mort, c’est dans ces expériences que tout un chacun souhaiterait éviter, que ma voie se construit sous mes yeux souvent ébahis. Un florilège d’inspiration pour créer partout et sur tous supports s’impose à moi à l’issue de ce deuil. De l’illustration pour enfants, au graphisme, en passant par des œuvres plastiques en tous genres, j’ai trouvé ma place.

                                                                                           ” Navigatrice au cœur du monde quantique “

Il y a 12 ans je croise la route du Feng Shui. Coup foudroyant de l’évidence du destin. Je crée Feng Shui Céleste, qui produit des créations graphiques en fonction de l’énergie du Lieu, puis je plonge avec passion dans l’apprentissage et l’expertise du Feng Shui traditionnel chinois (FSRC).

Le second passage proposé par la vie aura lieu sur la scène de la Réunion en septembre 2016, lorsque je viens seule de métropole pour enterrer mon père. L’initiation spirituelle que je me retrouve à vivre est puissante, et sera la première pierre à mon nouvel édifice professionnel : intégrer et assumer l’invisible dans mon métier. Forêts, initiation chamanique, montagne et sommets, formation graphique et plastique, deux enfants bien vivants (17 et 15 ans), un divorce et des retrouvailles amoureuses… Ce n’est pas une voie toujours confortable mais j’en ai fait un moteur joyeux qui me nourrit au quotidien.

Un zeste de géobiologie, de médiumnité si besoin et de radiesthésie plus souvent, et j’évolue aujourd’hui avec passion dans la création de projets de lieux et la transmission de mon métier.

En 2020 je me lance dans le projet de transmettre mon expérience autour des lieux et de sa pratique. Un documentaire sort de terre pour préparer cette voie, suivi par les cafés live de la Maison Universelle sur Instagram.

 Camille Henrot, Between the Apes, 2007.

Mon musée de cœur – et du moment : Paul Klee, Chagall, Magritte, Rembrandt, Vermeer, La Danseuse de Degas, Erik Satie, Julien Salaud, Camille Henrot

la galerie

Les oeuvres ci-dessus sont en vente sur La Galerie.

vintage design

Quand art et fraîcheur ne font qu’un. Quand chaque jour est l’occasion de tout recommencer à travers le jeu de l’image.

Dans les années 2010, l’heure n’est pas encore aux followers ni aux likes. Les commentaires déposés sont la plupart du temps soigneusement rédigés. Le ton est plus doux. Et peut-être que ma liberté d’alors est plus farouche. En tout cas la toile est pour moi un espace de jeu créatif. Tout simplement. La créativité n’est d’ailleurs pas un grand sujet. Elle est. Tout simplement. Alors cette collection a aujourd’hui pour moi clairement la saveur d’une madeleine de Proust.
L’époque des blogs semble parfois révolue, toutefois ses vestiges méritent toujours notre attention. Car les créations que je vous propose aujourd’hui de (re)découvrir sont toutes le fruit d’une liberté totale de création.

Je suis à votre écoute pour tout projet ou question. Sentez-vous libre de m’écrire à cette adresse : inspiration@anne-uriot.fr